01 43 37 13 47

Le métier de caviste

Parue dans Le Point.fr

Publiée par Pauline Tissot le 01/09/2017 19:14

Les métiers du vin : le caviste

Entre la mise en rayon et la gestion des stocks de bouteilles, le caviste est aussi un passeur de philosophie. Rencontre avec Bruno Quenioux,un amoureux du vin.

Publié le  | Le Point.fr
«  Beaucoup de gens disent : Ici, on sait quand on y rentre et ils s'arrêtent là, car ils ne savent pas quand ils en sortiront.  » Où sommes-nous  ? Dans un manège fantôme  ? Un piège morbide  ? Non, simplement une cave à vins appelée «  PhiloVino  », où le temps semble se suspendre, rue Claude-Bernard dans le 5e arrondissement de Paris. Bruno Quenioux, caviste depuis 1983 et gestionnaire des lieux, se plaît à comparer son métier à celui d'un libraire ou d'un gardien de temple. Chez lui, il faut oublier sa montre, s'asseoir et écouter. « Être caviste, c'est être passeur. Je transmets le vin à mes clients non seulement à travers un parcours dans les vignobles du monde entier, mais aussi à travers un parcours de leur propre goût à eux.  » Voyage initiatique, l'acte d'achat de bouteilles chez Bruno Quenioux relève du cours de philosophie, de la méditation profonde. Le fils de vigneron, natif du Loir-et-Cher, cite PlatonSaint-Exupéry, et même Pierre Perret ou Alain Bashung. Il ajoute : «  C'est passionnant de voir des clients qui évoluent dans leur rapport au vin, et qui passent tout doucement de la surface à la profondeur. Et ce n'est pas en allant sur Internet acheter leur vin qu'ils pourront accomplir ce chemin-là.  » Ici, pas de dégustation, pas d'«  intellectualisation  », que de la transparence et de l'essentiel. Le client doit apprendre à déshabiller son vin.                                                                                        

Les dernières parution